Ethylotests et tests dépistage de drogues pour les centres de soins

Alcoline a été fondée en 1992, en répondant à la demande d’éthylotests dans les établissements de soins de santé. Depuis cette date, Alcoline a fourni des testeurs d’alcool et de drogues aux hôpitaux, pharmacies, centres d’addiction et fournisseurs du secteur médical. Le secteur de la santé a des souhaits spécifiques pour ses appareils, par exemple, les appareils électroniques doivent être munis du marquage CE et le règlement sur les dispositifs médicaux (RDM) entrera en vigueur en 2020. Alcoline dispose d’un produit adapté à chaque secteur et sera en mesure de fournir les bons produits pour le RDM.

Produits recommandés pour les centres de soins

Éthylotests électroniques

DA7100 – Ethylotest

€ 119,95

Éthylotests électroniques

Mercury – Ethylotest

€484,00

Lois et règlements

Depuis la loi GDPR sur la protection des données personnelles, ce n’est pas plus facile d’effectuer des tests de dépistage d’alcool et de drogues, même dans les établissements de soins de santé. Il existe quelques exceptions, comme la loi sur les enquêtes sur les crimes violents, en vertu de laquelle la police a le pouvoir de contrôler la consommation d’alcool et de drogues des personnes arrêtées soupçonnées de crimes violents pour lesquels la détention avant jugement est autorisée. S’il y a une indication de consommation d’alcool ou de drogues basée sur des symptômes externes, un ordre peut être donné d’effectuer un alcootest et/ou un test de salive pour les drogues. Si ce test est positif, un test de suivi sera effectué. Ce test de suivi consiste en une analyse d’haleine ou un test sanguin. Une analyse sanguine implique l’intervention d’un médecin, qui prélèvera du sang sur le suspect.

Secret médical

S’il est médicalement nécessaire d’effectuer un test de dépistage de l’alcool et/ou de la drogue, les données recueillies sont avant tout  couvertes par le secret médical. Ceci s’applique également si, au cours de tests diagnostiques ou de traitements médicaux, des drogues sont trouvées dans ou sur le corps d’un patient qui figurent sur les listes mentionnées dans la Loi sur l’opium. En même temps, l’établissement ne peut tolérer la violation des interdictions et constitue une menace inacceptable pour la sécurité de ses propres employés, des autres patients et des visiteurs.
L’éthylotest et/ou le test de salive peut être une solution pour vérifier la présence d’alcool et de drogues avant le début de la procédure complexe des tests sanguins. Alcoline fournit et fait l’entretien des éthylotests et des tests antidrogue pour divers établissements de santé en Belgique et à l’étranger afin que ceux-ci aient toujours un appareil approuvé à portée de main.

Contactez-nous pour un devis, appelez le 03 6331535 par mail à info@alcoline.be ou remplissez le formulaire de contact.

Nous contacter